AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 déchetterie d'un "nous"

Aller en bas 
AuteurMessage
karambarforever
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 22
Date d'inscription : 28/08/2013

MessageSujet: déchetterie d'un "nous"   Mer 28 Aoû 2013, 13:20

Voilà, j’ai des sacs poubelles dans ma tête, je crois même que j’ai tout une décheterrie. Il m’a fait mal. J’ai souffert. Evidemment, ca pourri. Je les ai mi là, au fond des sacs, tout ces déchets. Je me suis dit, c’est peut-être recyclable, on sait jamais. C’était une connerie. Ca ne vaut rien, absolument rien. Il me saute dessus à chaque fois que je m’ennui, et certaines fois à des moments innatendus. Alors, je fait une petite mine. C’est un bébé crocodile. Il semble tout mignon, et d’un coup il te mord, il te bouffe. Mes souvenirs, c’est pareil.

Si tu crois que j’ai perdu contre moi même, si tu crois que j’ai lâché cette orgueil, cette fierté amer; je crois que tu as raison. J’ai cette faiblesse. Amour mort comme une feuille froissée qu’on ne peut pas mettre au feu. Cette histoire écrite vite sans moral et pleine d’illusions. Elle traine dans tout les coins de ma maison. Elle me cogne, et tout les soleil font la gueule. Ils portent un peu ton sourire, sur le ciel de tes regards. Je t’ai oublié parce qu’il le faut. Mais j’aimais cette souffrance de t’aimer sans pouvoir te changer. J’ai aimé cette arrogance, cette bestialité que je n’ai pas compris. Elle qui te va, qui te convient. Moi, je n’existe plus, tu enlèves ce masque de charmeur, tu dépeins ta façade pour me lâcher, te coucher dans ses bras. Briser, c’est un début, c’est une fin à nos baisers, c’est des photos pleines de gros cailloux que j’avalent. Ils se jettent dans mon ventre, ma gorge.

Je n’ose pas regretter. Je n’ose pas croire que tu me manques. Je ne veux plus te dédier mes sanglots. J’ai des larmes, elles ont soif de tes lèvres et de ta force. Petit joueur, trop gourmand, trop méchant, enfermé dans ta caverne creuse. Elle va t’embrasser, et je ne vaudrais plus rien. Elle va boire tes « Je t’aime » comme je les ai bu, elle va te toucher à sa façon. Plus délicate, plus assurée, plus confiante. Sûrement. Je serai peut-être cette ombre. Vieux contraste contre ses mains plus calmes ou plus rapides. Ses yeux noisettes auront peut-être le reflet de mes yeux océans. Sa voix se perdra dans ma brusquerie, sa jouissance sera comparée à la mienne.

Cette haine et cette amour qui se battent pour toi s’arrachent à contre sens. Je voudrais te manquer et qu’elle tente de combler le manque. Elle n’a pas mon excès, elle n’as pas la fougue que tu ne savais pas tenir. Sans la connaître, je sais qu’elle te rassure dans sa banalité. Elle a se goût neutre d’une fille normale. J’ai ce goût acide, amer, sucré et impétieux d’une femme compliquée. Je suis ce dés qui joue à l’amour comme on joue avec le feu. J’ai laissé le jeu au placard quand je t’ai dit au revoir. J’ai posé ce dé mortifère. Je t’ai largué dans un coma sentimentale. Les tiroirs de ma tête tremblent, je sors les vieux papiers: ta main sur ma taille me tient, branche douce pour faire tenir cette plante qui a peur de tomber; je me glisse près de ton visage car dans ce jardin là je perd les nœuds de guerre entortillés. La poitrine construit des tunnels que notre passé bouche de moisissures. Je m’essouffle à les effacer, et à les reconstruire. Il n’y a pas de logique. Un bout de ton odeur, ta main sur mon sein, le bruit réguliers de ton cœur, et je repars en voyage du cadavre de notre amour.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fredy
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 30287
Age : 73
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/11/2004

MessageSujet: Re: déchetterie d'un "nous"   Mer 28 Aoû 2013, 13:56

Très poétique. Pas mal.

_________________
Les scientifiques lisent des tas de livres et disent ne rien savoir.
Les religieux lisent un livre et prétendent tout expliquer.
Dans la tête à Frédy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
déchetterie d'un "nous"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pouvons nous faire remonter le Titanic des eaux ?
» [Collection] Nous deux
» Chansons qui nous parlent
» [Sollogoub, Tania] Il y avait un garçon de mon âge juste en dessous de chez nous
» je nettoie, tu nettoies, il nettoie, nous nettoyons les peintures. . (nettoyage, déontologie, méthodes aqueuses)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Libre Ecriture :: Choses vraies... mais peut-être pas :: Aventures diverses-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: