AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 J'aime les Américains, je n'aime pas l'Amérique

Aller en bas 
AuteurMessage
Fredy
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 30143
Age : 73
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/11/2004

MessageSujet: J'aime les Américains, je n'aime pas l'Amérique   Sam 23 Avr 2005, 07:48

Bon, il faut qu’on s’explique. Je tiens des propos nettement anti-américains, je le reconnais. Mais il faut que je précise : j’aime les Américains, je déteste l’Amérique. Pour expliquer ce sentiment, il faut faire appel à l’histoire des relations entre l’Amérique et l’Europe. Je précise d’abord que quand je dis « Amérique », je pense en réalité « Etats-Unis ». Mes amis canadiens tiennent beaucoup à ce que cette précision soit donnée, et je les comprends.

L’Amérique a-t-elle sauvé l’Europe du nazisme ? La réponse est clairement NON.

Je vis en Normandie et j’ai régulièrement l’occasion de longer les plages du débarquement de 1944. Je ne manque jamais d’aller me recueillir sur la tombe de tous les soldats morts pour leur idéal de liberté. Eux venaient là pour combattre le nazisme, ils étaient de vrais héros et ils ont donné leur vie pour leur idéal de liberté. Les Américains, eux, sont venus délivrer l’Europe du nazisme.

L’Amérique, elle, avait un besoin vital d’une Europe économiquement forte. L’expansion économique américaine l’exigeait. L’Europe nazie, ça ne gênait pas l’Amérique car le commerce restait possible. L’Amérique commerçait alors avec toute l’Europe, y-compris l’Allemagne nazie à qui elle vendait allègrement des armes.

Seulement ces imbéciles de nazis ont pris le parti d’attaquer l’URSS, et de perdre à Stalingrad. Du coup, les soviétiques sont devenus menaçants : ils allaient envahir toute l’Europe, et mettre cette Europe dans son giron, de sorte que tout commerce deviendrait impossible.

L’Amérique a alors envoyé les Américains en Europe pour arrêter la progression des troupes soviétiques. Au passage, il a fallu détruire le nazisme. C’est heureux, mais il ne faut pas se leurrer, ce n’est qu’un bénéfice collatéral d’une politique exclusivement menée par des considérations économiques. Je peux donner au moins deux preuves de ce que j’avance là :
- Les pays qui ne se trouvaient pas sur le chemin menant au front de l’est, l’Espagne et le Portugal, n’ont fait l’objet d’aucune action particulière et ont pu conserver leurs régimes pro-nazis sans que cela ne gêne personne. Si vraiment le souci des alliés était d’abattre le nazisme, il s’agissait là d’un oubli impardonnable ;
- Les alliés se fichaient complètement de libérer les pays qu’ils traversaient. Le général Leclerc a dû désobéir au commandement allié pour aller libérer Paris. Selon les Américains, c’était du temps perdu.

Les Américains, ces braves gens qui ont donné leur vie pour leur idéal de liberté, s’ils avaient su les motifs réels pour lesquels on les envoyait en Europe, y seraient-ils allés avec le même enthousiasme ? Permettez moi d’en douter fortement. Nous, français, nous avons simplement eu la chance de nous trouver sur le chemin entre les plages du débarquement et Berlin. Sinon, il est fort probable que le gouvernement de Vichy aurait perduré au delà de 1945.

Si les Américains avaient vraiment combattu pour sauver la liberté et la démocratie, dès 1936, ils auraient cessé tout échange avec l'Allemagne, évitant de financer et d'armer le nazisme comme ils l'ont fait jusqu'en 1943. Si vraiment ils étaient ce qu'ils prétendent être, ils seraient entrés en guerre dès 1939, comme tout le monde, aussitôt qu'il s'agissait de sauvegarder la liberté et la démocratie. Mais ce n'est qu'en 1943 qu'ils se décident : l'Europe est en guerre depuis plus de trois ans et il y a déjà des millions de victimes. Mais les intérêts économiques américains n'étaient pas encore menacés.

Si les Etats-Unis étaient entrés en guerre dès 1939, alors qu'il était clair que leurs partenaires économiques nazis allaient détruire l'Europe, des millions de vies auraient été économisées, y-compris sans doute celle de mon père, déporté à Auschwitz et lâchement abattu en janvier 1945.

Depuis 1945, la politique américaine n’a pas varié d’un iota. Exclusivement guidée par l’intérêt économique de l’Amérique, elle se fiche de toute considération n’allant pas dans ce sens. C’est ainsi qu’elle favorise, un peu partout dans le monde, l’établissement de régimes fascistes, écrasant les peuples au profit des multinationales américaines. L’exemple le plus connu est celui du Chili où le président Allende, démocratiquement élu, est renversé et assassiné avec l’aide de la CIA pour établir le régime de Pinochet et pouvoir disposer plus librement des ressources en cuivre et argent de ce pays. Les attaques ouvertes de la CIA contre le régime démocratiquement élu du Vénézuéla relèvent de la même politique.

Les récentes ratonnades pétrolières de Georges Bush (père et fils) en Afghanistan et en Irak s’inscrivent directement dans la politique générale américaine. Qu’on ne vienne surtout pas me dire qu’il fallait abattre le régime de Sadam Hussein : il y a des dictateurs plus terribles encore un peu partout dans le monde et dont l’Amérique ne se préoccupe nullement. D’ailleurs toutes les accusations portées contre le régime irakien (armes de destruction massive, anthrax, collusion avec Al Qaïda, etc.) se sont montrées complètement fausses. La seule chose qui intéressait l’Amérique, c’est le pétrole irakien. J'ai beaucoup de mal à comprendre comment le peuple américain peut être assez naïf pour accorder encore la moindre foi à ses dirigeants, menteurs et félons officiellement confirmés.

L’une des thèses les plus crédibles sur l’assassinat de John F Kennedy consiste à affirmer que ce sont les marchands d’armes qui ont commandité ce meurtre afin que la guerre au Viet-Nam devienne possible. C’est la thèse qui me paraît la plus défendable. En conséquence de quoi, des millions d’hommes, y-compris des Américains, sont morts pour que les bénéfices des marchands d’armes soient renforcés.

Les Etats-Unis d’aujourd’hui refusent de ratifier le protocole de Kyoto concernant les gaz à effet de serre. Cela les contraindrait à imposer à leurs industriels des augmentations de coûts nuisant à la concurrence et réduisant leurs bénéfices. Nos enfants, y-compris les enfants américains, auront à en souffrir, mais peu importe : seul compte le bénéfice des entreprises.

Lorsque l’Amérique livre des denrées aux pays pauvres, elle ne le fait que sous deux conditions :
- elle dispose de denrées en excédent chez elle et l’écoulement de ces excédents constitue une subvention à l’agriculture américaine, lui permettant de se montrer ensuite plus concurrentielle sur les marchés internationaux ;
- elle écoule ces denrées à un prix lui permettant de couvrir ces subventions, quitte à aggraver l’endettement des pays ainsi « aidés ».
Ainsi, des subventions versées aux agriculteurs américains sont payées par l’endettement des pays pauvres. Je ne dis pas que la France n’en fait pas autant. Je dis que cette pratique est inadmissible de la part des pays riches, les Etats-Unis étant le plus riche.

Voilà, il y a encore des tas d’exemples qui pourraient être donnés. J’aime et respecte les Américains, mais je déteste l’Amérique. Tant que l’Amérique se conduira comme un voyou sur la scène politique internationale, je persisterai à la désapprouver complètement.

Si vous souhaitez connaître tout ce qui concerne l’Amérique et ses relations avec le reste du monde, je vous conseille l’excellent livre de Jean Ziegler : « Les nouveaux maîtres du monde et ceux qui leur résistent » (collection Points aux éditions du Seuil). Ou bien encore le livre d’Emmanuel Todd intitulé « Après l’empire, essai sur la décomposition du système américain » (éditions Gallimard).

En suivant le lien ci-dessous, vous pourrez vous procurer le DVD d'une émission d'Arte intitulée "Le monde selon Bush" :
http://www.arte-tv.com/fr/search__results/738964.html

_________________
Les scientifiques lisent des tas de livres et disent ne rien savoir.
Les religieux lisent un livre et prétendent tout expliquer.
Dans la tête à Frédy


Dernière édition par le Dim 22 Mai 2005, 06:03, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean
Invité



MessageSujet: re reponse a fredy   Sam 23 Avr 2005, 18:29

je reprends ton expose,je cite"l'amerique aviat besoind'une europe economiquement forte pour son economie"
tu reconnais là que si l'europe est devenue une puissance economique c'est bien dû a l'amerique,sans eux nous serions au niveau de vie des pays de l'est,et pourtant tous ceux qui critique en profite bien du systeme americain.
moi j'ai vu de tres pres la difference entre les bien faits du regime communiste,avant et apres la chute du mur,et pas en touriste,j'ai vécu dans une famille russe et j'ai vu.(si tu veux je pourrai te raconter).
tu sais j'ai vécu 12 ans aux states et j'ai vu.moi je peux en parler.
si les ricains sont venus dans un but economique en 44,moi je m'en fiche royalement,ils sont venus ces tout.,sans eux nous serions russes,avec tous les avantages liés a leur beau systeme.ils ont fait du fric avec l'europe tant mieux pour eux,si l'europe et surtout la france et l'angleterre avaient fait leur travail en 39 ,on aurait pas eu besoin des ricains.
parceque les premiers responsables de l'arrivée au pouvoir de hitler,c'est bien les européens,qui ont etrangles l'allemagne en 18.
tu parle de l'etablissement de regimes fasciste mis en place par la cia,c'est vrai et je suis d'accord avec toi,mais pourquoi ne parles tu pas des regimes mis en place par moscou,a savoir,le tres democratique castro de cuba.
le petit pere du peuple roumain,le tceousescou(pardonne l'orthographe).
et sans parler du pol pot '2 millions de morts)soutenu par moscou,sans parler du regime vietnamiens aves ses purges qui ont coutées plus de 1 millions de morts,sans parler du regime lybien avec son kadhafi soutenu egalement par moscou.sans parler des regimes d'afrique centrale soutenus par moscou et je ne parle pas des regimes mis en place dans les pays satellites par moscou,je ne parle pas non plus des purges staliniennes.
si l'amerique n'est pas la championne de la democratie,je crois qu'elle peut quand même donner pas mal de leçons a beaucoup.
tu parle de kyoto,il n'y a pas que l'amerique qui ne respecte pas le traité,va voir dans les pays de l'est s'ils le respectent,et c'est a moins de 1000 km d'ici,va voir ce qui s'y passe en matiere d'environnement(si tu veux je te raconterai ce que j'ai vu),va voir ce qui se passe dans les pays du moyen orient s'ils le respectent eux kyoto,va voir en chine aux indes ,au pakistan s'ils le respectent eux kyoto,alors pourquoi l'amerique devrait elle adherer a un traite qui n'est respecté par personne ,au point de mettre en peril sont industrie,regarde ce qui se passe en france ,en belgique,et d'autres pays d'europe disons de l'ouest,avec toutes les contraintes que l'on imposes a nos industries,on perd toute competitivité,et elles delocalise a quelques centaines de km,là ou on leurs fiche la paix,et si on continue comme ça dans 10 ans nous aurons le plus beau desert economique du monde.,sans dire que les defenseurs de l'environnement,se fiche pas mal de la polution quand ils peuvent acheter moins cher des marchandises frabriquées dans un pays ou on pollue allegerement.tu parles de l'aide humanitaire,qu'il y ai dans cette aide des vues politiques ou economique,je veux bien,alors moi,je propose que l'amerique soit pure,qu'elle n'envoie plus d'aide,donc plus de vue malsaine ,et qu'on laisse les autres se debrouilles seuls,mais alors on critiqueras l'amerique,parcequ'elle ne fait rien,tiens a ce propos pourquoi les pays du moyen orient n'aident-ils pas leurs freres d'afrique,on critique les usa pour son aide interessée,mais on ne dis rien sur la passivité des pays arabes ni de la politique de moscou en matiere d'humanitaire,il faur quand même reconnaitre que sans cette aide americaine,le drame du soudan,du darfour et autres pays d'afrique seraient bien pire.
et je n'ai pas parlé de la france,ce cher pays des droits de l'homme qui critique les autres,mais qui a oublié sa politique imperialiste en afrique orientale et occidentale,en algerie,en asie du sud est ,le laos,le cambodge,l'indochine,les français parle du vietnam,guerre honteuse,ils oublie l'indochine,dien bien phu n'a pas existe.(et crois moi je respecte grandement les combattants français de dien bien phu)
avant de voir ce que fait son voisin,l'europe ferait bien de revoir son histoire,parceque l'histoire de l'europe n'est faite que de guerres et de conquetes a la force du sabre et de l'epee,l'histoire de l'europe n'est faite que d'asservisement d'autres peuples depuis l'antiquité a nos jours,l'europe a quand même plus de sang sur les mains que l'amerique.
voila je vais arreter là;et a la prochaine fois si tu le veux.
Revenir en haut Aller en bas
Fredy
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 30143
Age : 73
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/11/2004

MessageSujet: Re: J'aime les Américains, je n'aime pas l'Amérique   Dim 24 Avr 2005, 07:29

Tu me parles des pays de l'est comme si j'étais communiste. Ce n'est pas du tout le cas, crois le bien. Je sais que Moscou a été une dictature infâme, mais elle a eu au moins l'honnêteté de ne pas se montrer comme championne de la démocratie.

Concernant la guerre, je te rappelle que les Etats-Unis ne s'y sont mis que lorsqu'ils ont été attaqués, après Perl-Harbour. Ils sont venus au secours des Etats-Unis, ou du moins des intérêts américains dès lors que ceux-ci ont été menacés. L'Europe était en guerre depuis 3 ans déjà. S'ils avaient été solidaires du monde libre et étaient entrés en guerre dès lors que la liberté était menacée, des millions de vies auraient été économisées.

Ce que j'ai voulu démontrer, c'est que les USA n'agissent jamais autrement que dans leur intérêt propre, malgré toutes les déclarations de ces faux-culs malhonnêtes qui y sont à la tête en ce moment. Dans toute la politique de ce pays, RIEN n'est démocratique, tout est économique, exclusivement économique. Et bien évidemment au seul bénéfice des USA, quitte à augmenter la misère dans les pays pauvres.

Il est clair que dans le domaine de la politique internationale, les USA se conduisent comme les pires voyous. Ca a toujours été et il est temps que le reste du monde en prenne conscience afin que ça cesse. Ca commence, et de plus en plus de livres mettent en évidence la duplicité américaine, comme par exemple ceux que j'ai cités et que tu devrais lire.

Bonnes vacances, Jean, pour toi et toute ta famille.

_________________
Les scientifiques lisent des tas de livres et disent ne rien savoir.
Les religieux lisent un livre et prétendent tout expliquer.
Dans la tête à Frédy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: J'aime les Américains, je n'aime pas l'Amérique   Lun 08 Mai 2006, 07:52

pirat J'ai le DVD"Le monde selon Bush" ... c'est en effet très édifiant en ce qui concerne la famille... le grand père était l'ami d'Hitler... bounce tongue
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1015
Age : 60
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: J'aime les Américains, je n'aime pas l'Amérique   Lun 04 Juil 2011, 08:19

Intéressant ton article Frédy, je ne fais que passer rapidement, je reviens le lire plus calmement tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bateau-ivre.cultureforum.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'aime les Américains, je n'aime pas l'Amérique   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'aime les Américains, je n'aime pas l'Amérique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'aime deux choses
» Sais tu combien je t'aime? {L’indicible amour sur nos lèvres}
» Et m’aime si {A Toi Séduisant Jeune Homme}
» rocco aime le fouet
» Je t'aime, fais-moi peur

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Libre Ecriture :: Choses vraies... mais peut-être pas :: Aventures diverses-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: