AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 TOI OU MOI, TOI ET MOI… (Guy Lafosse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guy Lafosse
Bavard


Nombre de messages : 12
Age : 24
Localisation : Sud de la France (Près de Béziers)
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: TOI OU MOI, TOI ET MOI… (Guy Lafosse)   Lun 05 Déc 2016, 16:39

Je ne puis croire que celui qui me fera l’honneur de me lire
Ignore qu’il existe des souffrances qui refusent de vieillir.
                                                                           
Cela dit, douce serait la douleur qui me ronge en ce début décembre
Si, le venin de ma vie avait l’élégance de quitter ma petite chambre.

De fait,  je n’écrirais pas ce récit versifié en forme de poème
Si le poison qui est moi n’était pas vecteur de problèmes…

Et puis,  pourquoi  énoncerais-je la somme de mes manquements
En taisant les méfaits de celui qui agit sans mon consentement ?

Pour l’heure, si j’ouvre grandes les portes de mon cœur
Ce n’est sûrement pas pour brandir le glaive du vainqueur.

Informé que l’on écrit pour raconter et non pour prouver
Je sais que de ces écrits, je ne peux qu’en sortir éprouvé.                    

N’est-il pas qu’un enfant né d’un poseur de tuiles en argile
Doit boire sa fierté en sachant que sa vie ne sera guère facile.

Hier, quand je disais qu’un petit arrive à peine à se substanter
Mon père répondait que de ce que l’on a, on doit se contenter…
         
C’est ainsi que le pauvret que je fus, affecté par la loi du plus fort,
Passa  la majeure partie de sa vie dans des lieux dénués de confort.

Dire qu’à Montmartre, sur ses hauteurs perchées, je rêvais de demeurer
C’est  cacher que c’est dans la rue de Moines que j’ai souvent pleuré…

Ce qui est évident est que, depuis que j’ai quitté Brochant,
Plus personne ne me borde quand vient l’heure du couchant…

À celui qui sait combien sont grandes les douleurs de novembre
Je dis que je serais libre de tout à compter de ce 5 décembre.

Et que, je n’userais pas de mots qui, de nos jours, n’ont plus cours
Si j’ignorais qu’il n’existe plus belle ode que celle qui parle d’amour…

Au demeurant, si j’avais perdu le combat que je viens de gagner
J’ignorerais que mieux vaut vivre seul que mal accompagné…                                                      

Toi qui me lis si d’aventure tu tardes à trouver le sommeil
Montre ton affection à celle qui brille comme mille soleils.

Aussi,  attendu que sur cette terre il n’existe plus belle merveille
Dis ou redis à ta mère que tu l’aimes comme nulle autre pareille.

Surtout, ne fais pas comme celui qui a compris avec quelque retard
Que celui qui dit ce qu’il faut quand il faut n’a pas de remords plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fredy
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 29553
Age : 72
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/11/2004

MessageSujet: Re: TOI OU MOI, TOI ET MOI… (Guy Lafosse)   Lun 05 Déc 2016, 20:53

Je viens de lire, avec beaucoup d'intérêt. Je voudrais commenter, mais je crois utile d'attendre et de venir plus tard pour relire. Promis, je le ferai.

_________________
Les scientifiques lisent des tas de livres et disent ne rien savoir.
Les religieux lisent un livre et prétendent tout expliquer.
Dans la tête à Frédy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fredy
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 29553
Age : 72
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/11/2004

MessageSujet: Re: TOI OU MOI, TOI ET MOI… (Guy Lafosse)   Jeu 08 Déc 2016, 15:23

C'est très bien dit. Mais il ne faut pas se limiter à sa mère et dire qu'on les aime à tous ceux qu'on aime, le dire tant qu'il en est temps.

_________________
Les scientifiques lisent des tas de livres et disent ne rien savoir.
Les religieux lisent un livre et prétendent tout expliquer.
Dans la tête à Frédy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guy Lafosse
Bavard


Nombre de messages : 12
Age : 24
Localisation : Sud de la France (Près de Béziers)
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: TOI OU MOI, TOI ET MOI… (Guy Lafosse)   Jeu 08 Déc 2016, 22:41

Fredy a écrit:
C'est très bien dit. Mais il ne faut pas se limiter à sa mère et dire qu'on les aime à tous ceux qu'on aime, le dire tant qu'il en est temps.

Entièrement d’accord. Cette façon de faire nous concerne tous.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TOI OU MOI, TOI ET MOI… (Guy Lafosse)   

Revenir en haut Aller en bas
 
TOI OU MOI, TOI ET MOI… (Guy Lafosse)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Odalisque
» Hitler, Néron et moi…
» Muse, apaise-moi->Maxime ROHART

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libre Ecriture :: Choses vraies... mais peut-être pas :: Poésies-
Sauter vers: